Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par passeur de plantes

 

Au jardin de l'abbaye de Royaumont, un jardin d'inspiration médiévale permet de visualiser ce que peut être un plessis. Avec les années ce jardin est toujours beau, une belle réalisation de 2012.

Le plessis ou l'art de tresser des branches pour donner de la hauteur ou retenir de la terre ou une berge de ruisseaux. Où simplement délimiter un espace dans le jardin ou le potager. L'ingéniosité de cette technique permet de transformer bon nombre d'espaces du jardin. En plus, cet art du jardin donne un cachet supplémentaire au jardin.

Avec cette technique que nous connaissons tous, pour l'avoir observer depuis plusieurs années dans de nombreux jardins  est à la porté de tous.

IMGP1870.JPG

Ici dans le jardin des 9 carrés  de Royaumont cette réalisation est de toute beauté réalisée par le paysagiste Olivier Damée.  Le contexte de l'abbaye  est un lieu idéal pour un tel projet. Celui-ci est facilement exportable dans nos jardins. Pour nos jardins, seule la technique est importante. La vraie difficulté est de disposer de bois pour la réalisation. Pour ce qui est de la mise en place, il est toujours du possible de trouver un bras, un ami ou de s'amuser dans cette réalisation.

L'outillage le plus important est le sécateur de force, une scie, un mètre et une masse ainsi qu'une dose de courage. Il est toujours possible de copier cette réalisation. Après deux mois de jardinage intensif la créativité sera en œuvre. Le jardin est bien sortis de son repos, et vous du confinement mais il reste encore du possible au jardin. En fin d'article vous trouverez un lien pour dénicher du bois d'un osiericulteur.

IMGP1872.JPG

Le principe est simple, mettre en place des piquets qui vont permettre le tressage des branches. La distance des piquets est fonction du diamètre des branches, plus les branches sont fines plus on les rapproche et à l'inverse pour des plus gros. Pour des gaulettes de châtaignier comme ici  tous les 60/70 cm est suffisant, les branches font de 2 à 4 cm de diamètre. Un diamètre plus gros est plus difficile à tresser, vous seriez obligé de prévoir un espacement plus important des piquets. Pour une question de solidité des piquets traiter en étuve sont utiliser ce qui prolonge la durée de vie de cette réalisation vers les  dix ans. Pour une durée plus longue des tubes métalliques peuvent être utilisé, mais moins esthétique que le bois. Pour des plessis fin le fer à béton est très appréciable et discret.  Moi, j'utilise dans mon jardin  fer et bois. Pour prolonger la durée des piquets s'ils ne sont pas traités, je vous conseille de  chauffer au feu la partie qui sera enterrée. Autre précaution prévoir  de préformer un trou avec une barre à mine  avant  la mise en place des piquets. Intercaler une planche de bois entre le piquet et le coup porter par la masse, pour ne pas endommager celui-ci quand vous enfoncez le piquet.

IMGP1874.JPGIMGP1875

Quand les piquets sont posés, la suite est un jeu d'enfant, il vous reste juste à tresser les branches. Attention à respecter l'alternance dans le tressage comme  ci-dessus. Où procéder selon votre créativité  ce qui est certainement le plus approprié. Un petit conseil si vous souhaiter obtenir un plessis régulier comme celui présenté, choisir des branches de diamètre identique et de longueur identique la qualité de finition est meilleur. Sur la photo la mise en place est régulière, il faut partir d'un angle et poursuivre le tressage en faisant le tour du carré. Pour une bordure, tout est plus simple, c'est la longueur qui détermine la disposition. Important la branche qui termine  ou qui commence  le tressage  se fait toujours à partir du même piquet, c'est ce qui donne la beauté de cette réalisation. Pour prolonger la vie du bois et de la structure, une toile le plus souvent toile tissée est déposée entre le plessis et la terre, s'il s'agit de retenir de la terre d'un massif ou d'un talus. Possibilité d'utiliser de la brande de bruyères, mais votre budget risque de pas suivre, de plus la durée de vie est limité elle se décompose  avec  l'humidité et le contact de la terre.

IMGP1873.JPG

Pour une telle réalisation en plessis nous obtenons ce que l'on appelle le clayonnage.

Acheter des gaulettes de châtaignier est relativement onéreux, nous sommes pas forcement de la région des châtaigniers pour en disposer facilement. Une de mes  solutions est de profiter de l'hiver quand je commence  à tailler mes arbres et haies. Disposant de saules tout est plus simple. Le bois de taille des arbres est facilement utilisable la rigueur du châtaignier en moins. La durée de vie sera moindre. L'important est d'utiliser au maximum ce que vous donne votre environnement. Une autre solution si vous êtes en bon terme avec le service espace vert de votre ville est de demander a récupérer les branches des arbres qu'ils seront très contents de vous donner, du travail en moins pour eux du plaisir en plus pour vous. Seule la technique est importante votre créativité fera le reste.

Pour trouver du bois a plessis essayer cette adresse.

VANNERIE Etienne Métézeau
Atelier 54 Rue de la galandière

Bureau 5 rue de la vallée
37190 Villaines les Rochers
Tel (33) 02 36 97 41 87  ou 06 80 55 44 16

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Goursolle 03/04/2019 16:26

Très beaux ces plessis mais ou trouver des gaulettes en chataigner ou noisetier en dordogne?

Goursolle 03/04/2019 16:25

où trouver des gaulettes en chataigner ou en noisetier en dordogne?

Corinne 01/08/2016 22:44

Merci pour votre explication, c'est très clair.
Corinne de Belgique

Tataflo 20/11/2010 23:18


Sympas ces jardins... c'est une bonne idée... la terre est ainsi moins basse et on a moins mal au dos!

Bonne nuit!